La rédaction du Patriote

Médecins du monde interpelle la politique

In Cette semaine dans Le Patriote, n°2306 on 16 décembre 2011 at 10:08

A l’occasion de l’exposition Exil, Exit ? à Nice au Museaav, l’ONG Médecin du monde organisait un débat sur la situation des migrants.

Pendant un mois, Médecins du monde s’est installé au Museaav place Garibaldi et propose une superbe exposition de photos d’Olivier Jobard au sous-sol sur les migrants à travers l’Europe au travers d’une scénographie originale alternant photographies sur pied et salle obscure où les photos sont éclairées à la lampe torche*.

Samedi dernier était organisé un débat où Médecins du monde voulait interpeller le monde politique sur la situation des migrants en France. A la tribune, on retrouvait le Dr Olivier Bernard, président de Médecins du Monde, le Dr Bernard Granjon, ancien président de MdM, responsable de la mission Turquie et Patrick Allemand, vice-président du conseil régional PACA, premier secrétaire de la fédération 06 du PS. Malheureusement (et sans surprise) tous les élus UMP s’étaient défilés ou désistés. Alors qu’ils n’hésitent à empoigner cette question pour ramener à eux les voix extrémistes de droite, ils se débinent quand il faut évoquer en public ce problème.

Soins psychologiques. Le modérateur, Julien Gaertner, docteur en Histoire et enseignant chercheur à l’unité de recherche  » Migrations et Société » de l’université de Nice l’introduisit par un bref historique sur l’immigration en France et son impact politique apparu après 1968. Patrick Allemand pointa inévitablement du doigt l’absence d’élus UMP « On peut voir que le débat vit à gauche mais pas à droite » et fit la différence entre migrants et immigration. Sur ce point, Bernard Granjon voulut resituer à l’échelle internationale ces migrations : « La plupart des migrants migrent de pays pauvres à pauvres. Seuls 30% des migrants vont dans les pays riches » Il ne faudrait donc pas voir ce problème par le petit bout égoïste de la lorgnette occidentale pour bien le saisir. La Turquie ou la Tunisie accueillent beaucoup plus de migrants que la France.

L’action de MdM est donc importante dans tous les pays qui sont autant d’étapes de ces migrations. « Nous travaillons avec une population précaire que ce soit au Rwanda ou en Europe. Mais quand c’est près de chez nous, cela questionne plus. Nous avons 22 centres en France comme à Nice ou Marseille, où nous soignons une population très fragile qui a besoin de soins chroniques et durables » expliqua Olivier Bernard. La première maladie des migrants est avant tout d’ordre psychologique précisa Bernard Granjon « ce qui créé de la violence et pénalise la société. » D’autant que la situation semble empirer. En effet, petit à petit, l’actuel gouvernement grignote l’avancée sociale importante de 1998/2000 et l’accès aux soins pour tous.

Politiquement lisse. Ainsi devant une cinquantaine de personnes s’est tenu un échange intéressant quoique par moment un petit peu trop politiquement correct. Il faut attendre quelques interventions et la dernière prise de parole pour entendre un discours remettant en cause le système économique actuel qui exploite les richesses des pays pauvres. Car Patrick Allemand s’est peu aventuré sur cette question expliquant qu’il ne fallait pas répartir la richesse mais : « aider les pays à se nourrir par eux-mêmes. » Ainsi il ne remet pas en cause le système économique qui maintient ces pays sous une forme de colonisation économique les privant de leurs richesses. Car le nerf de la guerre est quand même là. Terminons sur la belle phrase de Bernard Granjon « Quand on touche aux migrants, on touche à nous même. » A méditer et une exposition à visiter jusqu’au 23 décembre.

Julien Camy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :