La rédaction du Patriote

Coupable de quoi ?

In Cette semaine dans Le Patriote, n°2298 on 21 octobre 2011 at 10:00

L’élu communiste Gérard Piel a été condamné par le tribunal de Grasse pour des « échanges vifs » avec un huissier. Il fait appel, un comité de soutien s’organise, une pétition est lancée.

 

La fonction d’un élu est, d’abord, de servir ses concitoyens. Pour une banale algarade avec un huissier venu procéder à une expulsion à Antibes, dans un contexte très tendu, Gérard Piel, Conseiller municipal communiste et Président du groupe du Front de Gauche au Conseil Régional PACA, s’est vu condamner à 1 000 E d’amende plus 500 E de frais de Justice. Pourtant, parmi les nombreux témoins qui ont assisté à la scène, aucun ne corrobore les accusations de l’huissier. Pas un des policiers. Pas un des pompiers. Pas un des citoyens présents.

Tout au plus, la commandante de police a noté ˝l’énervement˝ de Gérard Piel. On le serait à moins. Le locataire, personne psychologiquement fragile, s’était barricadé chez lui derrière une porte blindée et menaçait -un journaliste présent l’a attesté- de faire exploser une bombonne de gaz. Que par la suite, celle-ci se soit avérée inexistante ne change rien à la tension qui prévalait alors. En liaison avec le Sous-préfet de Grasse, Gérard Piel essayait de trouver une solution.

Que dans une telle situation, il ait pu traiter un huissier ˝d’enfoiré˝ -c’est-à-dire, selon la définition du très autorisé Trésor de la Langue Française, ˝d’imbécile˝ ou de ˝bon à rien˝- ne méritait vraiment pas que l’on s’y arrêtât. Encore moins qu’il pût y avoir poursuite au tribunal correctionnel.

Coupable de solidarité. Gérard Piel n’a pas dit ˝casse-toi pauvre con !˝ Il est resté dans son rôle d’élu et de militant de droit au logement avec sa sensibilité et sa réactivité d’homme indigné par une violence institutionnalisée qui broie les plus faibles.

Sa condamnation ne peut être comprise que comme un message à destination de tous ceux qui agissent sur le terrain contre l’injustice sociale. Dans ce département où 14% de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté dans des conditions de précarité souvent dramatiques, aucune grande ville n’atteint les 20% de logements sociaux exigés la loi SRU. Pire, des maires se permettent d’annoncer qu’ils ne construiront pas d’HLM dans leur commune. Ceux-là ne sont pas inquiétés. Et c’est Gérard Piel que l’on condamne ! Coupable de quoi, ce dangereux délinquant ? Du délit de solidarité !

Un célèbre avocat a écrit un jour que ˝toute société qui organise des tribunaux le fait afin de juger selon ses normes des atteintes à la légalité˝(*) Dans une société de classes, la Justice représente avant tout les intérêts de la classe au pouvoir. Elle est donc, par essence, peu encline à admettre ce qu’elle considère comme remise en cause, petite ou grande, d’un ordre social qui, l’Histoire en témoigne, n’est jamais éternel. Mais où est ici l’atteinte à la légalité ? Avec raison, Gérard Piel a décidé d’interjeter appel.

Au plan judiciaire, le prochain rendez-vous sera à la Cour d’Appel d’Aix en Provence. Mais la condamnation pour des actes politiques d’un responsable politique est aussi un acte politique qui requiert une réponse à la dimension du coup porté dans son combat, dans notre combat, à un élu exemplaire.

 

Paul EUZIERE

 

(*) ˝De la stratégie judiciaire˝. Jacques Vergès. Les Éditions de Minuit.

 

 

Pétition

Pour la justice et la solidarité

A l’attention de Ministère de la Justice

Gérard Piel, conseiller régional, conseiller municipal d’Antibes, militant du droit au logement depuis des années, vient d’être jugé coupable de solidarité par le tribunal correctionnel de Grasse.

Alors que la République est salie par des affaires de corruption au plus haut niveau de l’Etat, la justice du soi-disant pays des droits de l’homme condamne un élu qui, lui, va sur le terrain pour défendre l’égalité des droits.

N’acceptons pas cette justice de classe qui condamne la solidarité.

 

 

Comité de soutien à Gérard PIEL 10 avenue Pasteur 06600 ANTIBES Tel:04.93.34.89.46

 

Pour signer la pétition : http://www.mesopinions.com

(tapez Gérard Piel dans la fenêtre de recherche)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :