La rédaction du Patriote

Chères études

In n°2291, Social on 2 septembre 2011 at 10:50

Chaque année, la rentrée coûte chère. La population étudiante subit de plein fouet l’inflation. Syndicats et associations tirent la sonnette d’alarme. La rentrée 2011 est particulièrement onéreuse.

Selon le syndicat de l’Union Nationale des Étudiants de France, le coût de la vie étudiante est en hausse de 4,1 %. C’est dans ce contexte que la Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes-Maritimes (FACE 06) publie son premier indicateur annuel du coût de la rentrée, le bilan est préoccupant. Son président, Pierre Barane, précise que « cette étude vise à porter des revendications, ainsi qu’a permettre une visibilité territoriale ». Un étudiant niçois doit débourser 1.199 euros par mois pour vivre normalement et ainsi lui permettre de se focaliser sur ses études. Un montant gonflé en grande partie par les frais de logement. Ils représentent la moitié du budget d’un étudiant qui ne vivrait pas en cohabitation. Un autre constat vient noircir le tableau. L’enquête de 2010 de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes indique que les étudiants sont les premières victimes des arnaques et clauses abusives en tout genre. «Un étudiant par définition est fragile, alors certains propriétaires en profitent. Quand on voit certaines résidences étudiantes privées afficher des prix aussi exorbitants pour un 15 m², c’est la pénurie qui fait l’offre», explique le président de la FACE 06. En effet, le CROUS ne répond qu’a 10 % des demandes. Actuellement en réfection, le parc universitaire du CROUS prévoit d’agrandir la surface de ses chambres, et par là même, le prix des loyers. Il passe de 159 euros à 213 euros. Thomas Waret, président de l’Union des Étudiants Communistes alerte les jeunes qui se précipitent sur les offres en résidence étudiante : «Les étudiants croient que c’est moins cher de se loger en résidence privée, c’est aussi plus facile, mais pourtant cela peut devenir une véritable arnaque en raison du prix au mètre carré ».

SMIC. A son arrivée dans la vie étudiante à Nice, un jeune devra débourser pour sa rentrée universitaire et ses frais d’installation 2.450 euros. Une dépense 3,29 % supérieure à la moyenne nationale. Le rapport de la FACE 06 fait aussi état d’une augmentation des frais d’inscription. + 1,72 % en licence, + 6 % en master et + 3,6 % en doctorat. Même la Sécurité sociale est en hausse. + 1,50 %. Du coup c’est la part consacrée à la santé qui trinque : une complémentaire devient un luxe. C’est plus d’un Smic dont aurait aujourd’hui besoin un étudiant pour couvrir ces dépenses. Pour joindre les deux bouts, ils sont évidemment de plus en plus nombreux à travailler en parallèle aux études. Quitte à parfois devoir « sécher » pour le boulot. En toile de fond, l’endettement étudiant inquiète lui aussi. Les banques n’hésitent pas à proposer des formules de prêts à taux zéro, particulièrement séduisante pour les jeunes. Mais cela à un effet pervers.  Cette pratique est dénoncée par l’U.E.C. : « Quand l’étudiant arrive sur le marché du travail, il commence avec un Smic et a des difficultés à rembourser sa banque. Il est alors endetté pour une longue période. Cela crée un handicap supplémentaire.» C’est donc dans un contexte particulièrement difficile que l’étudiant rentre dans la vie active avec déjà de lourdes créances. De surcroit un étudiant doit attendre environ deux ans en moyenne après l’obtention de son diplôme pour trouver un emploi.

Carole Durand

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :